Ceci n'est pas un slogan.

Expositions

Au terme du programme, et ce, afin de concrétiser cette expérience, les étudiants finissants participent à l’élaboration, l’organisation et la promotion d’une exposition collective qui est présentée au Centre Expression de Saint Hyacinthe. Cette section présente les expositions réalisées au cours des dernières années par les finissants du programme.
2018

Sous le thème L’art des communs, les étudiant.e.s célèbrent les paradoxes de l’art qui, par sa présence, rend singulier l’ordinaire du quotidien. L’art a, en effet, la capacité de transfigurer le banal qu’il rend ainsi hors du commun; il donne un caractère exceptionnel aux petits riens ignorés, mais sait aussi charger d’un sens nouveau les habitudes de tous les jours. Cette exposition est avant tout le fruit du travail particulier de chacun.e des finissant.e.s, le produit collectif de plusieurs individualités réunies. Pour atteindre cet objectif, les étudiant.e.s ont partagé leurs visions et développé un esprit de corps semblable et nécessaire à toute communauté. Avec leurs œuvres, les étudiant.e.s démontrent que si l’artiste est un être original portant un regard unique sur le monde, c’est qu’il est aussi traversé par les mêmes préoccupations que le commun des mortels.

2017

Très souvent, l’erreur et les hasards ponctuent le travail de l’artiste qui peut alors décider d’en tenir compte telles des manifestations signifiantes de son
inconscient. Ainsi, ces « actes manqués », pour reprendre les termes de la psychanalyse, entraînent la production artistique au-delà de l’idée initiale et révèlent des dimensions aussi inattendues qu’intéressantes. Lapsus rend donc hommage à cette capacité de l’artiste à créer avec des éléments a priori hors de son contrôle.

2016

À l’exemple des grands voyageurs, les artistes cherchent à comprendre ce qui les entoure : leur sensibilité les amène à s’inspirer de tout ce qui compose le monde pour créer. À travers leurs créations, les finissants partagent cette propension à la découverte qui se manifeste en particulier à propos de l’humain, comme en témoigne le titre de l’exposition, Homonaute. Il est composé du préfixe homo, le substantif latin pour humain, et du suffixe naute, associé aux navigateurs. Dans une œuvre d’envergure, qui atteste leur cheminement durant les deux années de la formation, les étudiants offrent leurs visions du monde.

2015

L’exposition Corpus clôt la formation de la première cohorte d’étudiants du nouveau programme Arts visuels du Cégep de Saint-Hyacinthe. Par les thèmes de l’individualisme, des rapports sociaux et des relations interpersonnelles, les œuvres présentées ici forment un corpus varié. Présenté du 1er au 10 mai 2015 au centre Expression.

2014

Le Cégep de Saint-Hyacinthe présente, en collaboration avec EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe, l’exposition des finissants en Arts visuels et médiatiques. Cette 10e édition, qui s’intitule Dimorphisme, présentera, du 2 au 11 mai 2014, un ensemble d’œuvres de médiums variés réalisées par les étudiants du programme au cours d’un processus de plusieurs mois.

2013

Pour une neuvième année consécutive, le Cégep de Saint-Hyacinthe présente, en collaboration avec EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe, l’exposition des finissants en Arts visuels et médiatiques.

2012

Les finissants en Arts visuels et médiatiques du Cégep de Saint-Hyacinthe ont envahi le deuxième étage du marché public avec l’exposition [R]. Pourquoi [R]? Le R ne signifie pas « relève », comme on pourrait le croire, mais bien « relatif » tiré du titre originel qui était L’idéal de confort relatif.

2011

Pour une 7e année consécutive, ce projet d’exposition fait appel aux connaissances artistiques acquises par les étudiants durant leur programme collégial. Les 27 finissants vous offrent une explosion aux mille et une saveurs, là où le talent et l’originalité de chacun seront dévoilés aux gens d’ici.

2010

L’hippocampe est une structure paire du cerveau qui jouerait un rôle important dans la mémoire épisodique ainsi que dans l’orientation et la navigation spatiales. Bref, c’est une des structures du cerveau qui est primordiale dans la création artistique. Celle-ci permet aux étudiants du profil Arts visuels et médiatiques de faire usage de leurs souvenirs, de ce qu’ils apprennent et de leur environnement pour créer une œuvre qui leur est personnelle.

2009

Encore une fois, le centre Expression accueille chaleureusement l’évènement et donne la chance aux étudiants d’exposer dans un cadre professionnel. Ce projet, entièrement organisé par les finissants eux-mêmes avec l’appui de commanditaires, est unique en son genre et ne cesse de gagner en popularité.