Ceci n'est pas un slogan.

AGM

du 15 au 24 mai 2009

au Centre Expression

Communiqué de presse

Encore une fois, le centre Expression accueille chaleureusement l’évènement et donne la chance aux étudiants d’exposer dans un cadre professionnel. Ce projet, entièrement organisé par les finissants eux-mêmes avec l’appui de commanditaires, est unique en son genre et ne cesse de gagner en popularité. Présentant 22 œuvres, l’exposition est une synthèse des connaissances acquises tout au long du parcours collégial des étudiants. C’est le résultat de démarches artistiques découlant du talent et de l’originalité de chacun. L’exposition regroupe une variété d’œuvres intégrant différents médiums. C’est en souhaitant intéresser les gens à l’art d’ici créé par la relève d’ici que nous vous convions cordialement au vernissage le 15 mai 2009 à 17 h au centre Expression de Saint-Hyacinthe, situé au 495, avenue Saint-Simon à Saint-Hyacinthe. L’exposition se poursuivra jusqu’au 24 mai.

Étudiants

  • Ian Belval
  • Claudia Bilodeau
  • Kathy Blouin
  • Charlotte Boileau Domingue
  • Andréanne Chabot
  • Geneviève Crisafi
  • Simon Déziel Houle
  • Catherine Anne Forget
  • Katherine Gauthier
  • Alexandra Houle
  • Ève-Marie Laplante
  • Marianne Larocque
  • Josianne Lavigne
  • Kevin Lavigne-Bourque
  • Pierre-Hugo Lemonde
  • Jessica Lessard
  • Marilyne Messier
  • Audrey Moisan
  • Vickie Phaneuf
  • Laurence Potvin-Proulx
  • Dave Ruest
  • Kathia Thibault

Informations supplémentaires

Les finissants du programme d’Arts visuels et médiatiques du Cégep de Saint-Hyacinthe présentent Artistes génétiquement modifiés, ou AGM 22. Jusqu’au 24 mai, les étudiants invitent la population à entrer dans leur laboratoire de l’art pour découvrir les artistes de demain.
Ces 22 artistes n’ont d’autres buts que de s’inscrire dans l’histoire. «Nous sommes la relève et nous voulons créer, définir, inventer notre propre courant artistique, révèle Catherine Anne Forget, finissante. D’où l’idée des artistes génétiquement modifiés. Tels des cobayes, tous aussi différents les uns des autres, ils testent sur eux leurs arts, leurs couleurs, leurs styles afin de se découvrir.
Mais tout ça reste sans prétentions. «C’est varié et accessible, lance l’étudiante. Et ça permet de venir encourager la relève en arts plastiques de la région.
Les 22 finissants, dont six de la région, présentent 22 œuvres, allant de la sculpture à la peinture, en passant par la photographie, les installations et la bande dessinée. L’exposition est une synthèse des connaissances acquises tout au long du parcours collégial des étudiants. «C’est le résultat de démarches artistiques découlant du talent et de l’originalité de chacun. C’est unique en son genre et l’exposition ne cesse de gagner en popularité», estime Nicole Tremblay, conseillère en communication au Cégep de Saint-Hyacinthe.

– L’oeil régional, source