Ceci n'est pas un slogan.

R

du 11 au 20 mai 2012

au centre expression

Communiqué de presse

Les finissants en Arts visuels et médiatiques du Cégep de Saint-Hyacinthe ont envahi le deuxième étage du marché public avec l’exposition [R]. Pourquoi [R]? Le R ne signifie pas « relève », comme on pourrait le croire, mais bien « relatif » tiré du titre originel qui était L’idéal de confort relatif. Depuis quelques années déjà, EXPRESSION, le Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe offre la possibilité aux jeunes d’exposer dans une véritable institution muséale qui reçoit durant toute l’année des artistes professionnels. « Sans dénigrer les expositions précédentes, je dois dire que cette exposition des étudiants est particulièrement achevée » a déclaré Marcel Blouin, directeur du Centre, lors du vernissage qui a eu lieu le 11 mai 2012.

Étudiants

  • Alexandre Allman
  • Benoit Bénard
  • Marie-Anne Bérubé-Fournier
  • Sara Blanchard
  • Killian Bonnamy
  • Cathy Brousseau
  • Anthony Brunelle
  • Carolane Carle Rodrigue
  • Kim Chabot
  • Benjamin Cournoyer
  • Charles Dionne
  • Martin-James Doyon
  • Sabrina Duranleau
  • Audrey Forget
  • Hansé Galipeau Théberge
  • Étienne Gélineau
  • Jérôme Latulippe-Hébert
  • Leila Kaaniche
  • Ariane Lagacé
  • Mikael Lavigne
  • Ariane Leclerc-Gileau
  • Elodie Rochon-Jobin
  • Andrea Macouzet Rodriguez
  • Jonathan Martel-Filteau
  • Joël Martin Bouchia
  • Roxane Martin-Herbeuval
  • Jean-Baptiste Mesadieux
  • Marika Messier Balthazar
  • Andréanne Morin
  • Marie-Michelle Morin
  • Jean-François Ostiguy
  • Julie-Ann Ross
  • Vanessa Roy
  • Mylèna Sanacoré
  • Benoit Sansoucy
  • Jean-Christophe Therrien

Informations supplémentaires

Il faut dire, en plus, que les jeunes artistes ont dû s’exécuter dans un contexte bien particulier en raison du conflit étudiant. De nombreux aménagements ont été requis. Christian Parent, enseignant en Arts visuels et médiatiques au Cégep, était aussi particulièrement fier des réalisations de ses étudiants. Il a d’ailleurs souligné le travail de trois d’entre eux qui se sont distingués pour diverses raisons.

  • C’est le cas de Hansé G. Théberge qui a réalisé une sculpture assez spectaculaire représentant un corps humain qui chute en se décomposant. « Il a su relever des défis à la fois techniques et esthétiques » a mentionné son prof.
  • Pour sa curiosité, sa persévérance et sa qualité d’exécution, Anthony Brunelle a également été récompensé. Son installation intitulée « Jeudi souère après le shift à shop » représente deux hommes avec des figures d’enfants qui sirotent une bière dans un endroit public. « Des individus stéréotypés, mais bien réels » écrit-il sur sa fiche de présentation.
  • Finalement, Marie-Anne Bérubé-Fournier a remporté les grands honneurs avec sa toile « Silence en D majeur ». En effet, l’œuvre a été choisie par un jury pour faire partie de la collection permanente du Cégep de Saint-Hyacinthe.